Livre Kurun
18/09/2021

24 septembre à 19h : Conférence inaugurale du Salon du livre Plume d'Equinoxe à l'Océarium.

Conférence inaugurale de Michel Germain - Vendredi 24 septembre à 19h.

« Un voilier nommé Kurun. Dans le sillage de Jacques-Yves Le Toumelin »

Dessiné en 1946 par l'architecte naval Henri Dervin pour Jacques-Yves Le Toumelin, Kurun fut construit de 1946 à 1948 au chantier Leroux au Croisic. Le navigateur effectua à son bord un tour du monde à la voile. Parti le 19 septembre 1949 du Croisic, il reçut à son retour, le 7 juillet 1952, un accueil triomphal. Avant de publier Kurun autour du monde, livre de chevet de toute une génération de navigateurs.

Qui était Jacques-Yves Le Toumelin ? Être exceptionnel — parfois méconnu en raison de sa distanciation volontaire à l’égard de l’agitation du monde — il témoigna d’une exigence de vie et d’une volonté sans faille. Cette conférence se propose de faire mieux connaître le parcours de vie d’un personnage hors norme, épris de sincérité et de vérité, adepte avant la lettre d’une certaine frugalité. 

Notre conférencier et auteur du livre: Michel Germain est docteur en langues et littérature françaises, membre de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire et vice-président de l'Association Bretonne. Professeur des Universités associé au Celsa, il a enseigné les transformations organisationnelles liées au déploiement des nouvelles technologies dans diverses Universités (Paris-Sorbonne, Paris-Dauphine, Paris 8). Il est également fondateur du cabinet Arctus, agence conseil en stratégie internet.

Sa passion pour la mer et pour la voile l’ont conduit à traverser l’Atlantique en 2007 sur le Belem, dernier trois-mâts barque français, et en 2017 sur le Queen Mary II, dans le cadre de la commémoration de l’arrivée des Américains en 1917. Résidant désormais en presqu’île guérandaise, il s’est tout particulièrement intéressé au Kurun.

Par une sorte de devoir de mémoire, il publie un livre sur le voilier de Jacques-Yves Le Toumelin, emblème aujourd’hui de la ville du Croisic. Des regards croisés, des flash-backs entre passé et présent, dessinent par touches successives ce qui donne à ce voilier son caractère unique : ses navigations, les sillages refermés des rencontres, mais aussi ce qu’il advient quand il survit à son concepteur, disparu en 2009. 

« Kurun est bien davantage qu’un simple OFI (objet flottant identifié). Il est tout à la fois l’œuvre d’une existence, la patiente concrétisation d’un apprentissage en dépit de l’adversité, le véhicule d’une appréhension du monde, l’expression d’une manière d’être et d’une philosophie de l’existence. »

Belem : Destins croisés (Economica, 2010), Prix Histoire 2011 de l'Association des Écrivains Bretons
Les bateaux de la liberté. L’arrivée du premier convoi à Saint-Nazaire (Economica, 2018)
Un voilier nommé Kurun. Dans le sillage de Jacques-Yves Le Toumelin  (Nautilus Éditions, 2021)

En savoir plus
Kit rentrée Ocearium 2021
25/08/2021

Kit rentrée à gagner sur notre page Facebook

Envie de jouer? Voici le traditionnel kit Rentrée de l'Océarium! On vous propose de glisser dans le cartable: une peluche poisson-clown, un puzzle de 220 pièces sur les récifs coralliens, des galettes au beurre pour le goûter, un pot à crayon avec un stylo Océarium et enfin un kit de papeterie. Pour cela, il faut trouver combien de poissons clowns juvéniles sont sur la photo de notre post Facebook. Le gagnant sera tiré au sort parmi les bonnes réponses dimanche 29 août à 12h. A vous de jouer!

En savoir plus
Pieuvre 2
24/08/2021

Les pieuvres, présentes en nombre cet été sur nos côtes.

Depuis le printemps et  dans les différentes criées de la côte Atlantique, les poulpes sont pêchés en nombre. 
En effet, près de 15 tonnes de poulpes ont été rapportées à la criée de Quiberon, soit 15 fois plus que dans les années précédentes. Il est toujours difficile d’expliquer les raisons exactes de tels phénomènes  mais l’on peut supposer que le poulpe ou pieuvre (Octopus vulgaris), dont la population a régulièrement augmenté depuis 10 ans, a  été favorisé par la nature ces 2  dernières années. 
L’abondance d’individus se trouve peut-être au niveau du recrutement de l’espèce. En effet, des naissances en nombre, une présence de nourriture abondante lors de l’éclosion des larves, une absente relative des prédateurs peuvent être des facteurs qui favorisent l’augmentation importante d’une population. Cette année ce sont les pieuvres qui peuvent en avoir bénéficié  et l’an prochain peut être  une autre espèce ! 
C’est souvent la loi de la nature et de l’Océan. Cet animal malin est doué de capacités de dissimulation et de mimétisme hors du commun. Une fois adulte, il a alors peu de prédateurs. Ce céphalopode très gourmand aime les coquillages, les crustacés et va se servir directement dans les casiers des pêcheurs. Sa durée de vie n’est cependant que de 2 ou 3 ans.

A l’Océarium, les pieuvres de l’espace Atlantique ont toujours fasciné les visiteurs.  Le poulpe possède un corps très particulier composé d’une grosse tête et de 8 tentacules.  Si l’un d’eux est sectionné, il peut repousser. Ses dons d’homochromie lui permettent de changer de couleur mais aussi l’apparence de sa peau en fonction de ses humeurs ou de son environnement. Il peut aussi faire preuve d’intelligence de façon surprenante puisqu’il est capable de déduire, de mémoriser et d’apprendre. Un exemple courant est celui de lui faire observer l’ouverture d’un bocal où on aura mis de la nourriture. Par la suite la pieuvre est capable d’ouvrir le bocal par elle-même.
 

En savoir plus
pieuvre visuel 2020
11/08/2021

Ouvert le 15 août

L'Océarium du Croisic est ouvert le 15 août de 10H00 à 20H00.

Fermeture de la billetterie à 19H00.

En savoir plus
requins Zebre b (2)
03/08/2021

Deux requins Zèbre à l'Océarium

Deux requins Zèbre grandissent à l’Océarium du Croisic.

Nés à Nausicaa à Boulogne sur Mer en Janvier 2021, deux requins Zèbre (Stegostoma tigrinum) sont arrivés en Mai dernier au Croisic. Ils grandissent à présent dans la nurserie tropicale de l’Océarium.
Ils ont été transférés de Boulogne au Croisic dans le cadre du Programme de Conservation Européen (EEP). A la naissance, les requins Zèbre naissent avec des tâches qui se transforment en rayures pendant leur croissance. C’est un phénomène particulièrement intéressant à observer pour leurs soigneurs et qui fait qu’on les appelle aussi requin Léopard. Des deux requins juvéniles mesurent actuellement 1 mètre et devraient atteindre 3 mètres à l’âge adulte. Dès leur naissance, ils ont été entrainés à toucher une cible au moment du nourrissage. Lors de ce moment privilégié, les soigneurs peuvent alors connaître la consommation de nourriture et avoir une meilleure observation de chaque animal.

Un requin très pacifique qui se nourrit de mollusques, de crevettes et dont la survie de l’espèce est menacée.
Ce petit requin est inoffensif pour l’homme car il se nourrit principalement, de mollusques, de crustacés ou de petits poissons. Il vit dans les mers chaudes des récifs coralliens dans les océans Pacifique et Indien, de la Mer Rouge à la Nouvelle Calédonie. Il est ovipare tout comme les roussettes de nos côtes. Comme tous les élasmobranches (requins et raies), les requins Zèbre sont pêchés de façon excessive  pour leur viande, leurs ailerons et leur huile pour fournir les marchés aux poissons en Asie. Cette espèce est actuellement classée « en danger » sur la liste de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Les visiteurs sont invités à trouver des noms pour ces deux magnifiques requins  (du 4 au 8 août 2021).
C’est une tradition à l’Océarium, les requins portent un nom. Les visiteurs sont donc invités à choisir un nom parmi les propositions des soigneurs. Un tirage au sort permettra de faire gagner un Requin Zèbre en peluche, un livre sur les requins et quelques autres surprises.

Les requins Zèbre de l'Océarium en images

 

 

En savoir plus
Roussettes Ocearium du Croisic
23/07/2021

Un nouveau lâcher de roussettes et de raies

Jeudi 22 juillet sur la plage du Castouillet au Croisic : 15 jeunes roussettes et 40 raies brunettes ont été relâchées dans l’Océan Atlantique par l’équipe de l’Océarium 
Ces petites roussettes et petites raies sont nées dans le tunnel de l’Océarium. Elles ont grandi l’hiver dernier dans la nurserie et sont désormais prêtes pour rejoindre leur océan d’origine. Les soigneurs ont procédé à ce lâcher le jeudi 22 juillet dernier. C’est une action exceptionnelle dans l’univers des aquariums. En effet les animaux juvéniles sont généralement transférés vers d’autres aquariums dans le cadre d’échanges Français ou européens. A l’Océarium, les pontes de raie et de roussettes ont été  très nombreuses en 2020. Etant donné que des échanges ont déjà été réalisés, Il a été décidé de procéder de les remettre en mer.

L’Océarium réalise régulièrement des lâchers de homards juvéniles depuis plus de 38 ans.
Lorsque les années sont fructueuses pour les naissances de homards, les soigneurs de l’Océarium peuvent relâcher 30 à 60 juvéniles. Ils sont âgés de 3 à 15 mois. C’est un geste pour les générations futures et un moyen de sensibiliser les visiteurs de l’Océarium au respect et à la protection de notre environnement marin.

En octobre 2018, 30 petites raies brunettes ont rejoint l’Océan Atlantique. A revoir ici 

En juillet 2020, 30 petites roussettes sont mises à l’eau par des enfants.
Une autre première a été de relâcher 30 requins juvéniles l’été dernier. Pour chacune de ces opérations, des enfants sont invités par  l’Océarium. Ainsi, en étant acteurs, les plus  jeunes se sentent plus concernés pour la préservation du monde marin. A revoir ici 
 

 

En savoir plus
Poisson chirurgien à ailes Jaunes
9/07/2021

A voir dans l'espace Lagon

A voir dans l'espace Lagon: un magnifique poisson Chirurgien à Ailes Jaunes

C'est un poisson que nous avons recueilli. Son propriétaire, un aquariophile passionné, a dû s'en séparer suite à un déménagement.

 

En savoir plus
Logo Fondation de la Mer
9/07/2021

L'Océarium s'engage à nouveau

Partenariat avec la Fondation de la Mer

Nous sommes heureux de vous annoncer notre partenariat avec la Fondation de la Mer qui soutient des association et des programmes concrets pour protéger la biodoversité marine.

Pour en savoir un peu plus, cliquez ici.

Opération Mé-go!

Savez-vous qu'un mégot de cigarette jeté dans la nature pollue à lui seul 500 litres d'eau? Face à ce constat, notre Communauté de Commune, Cap Atlantique, lance sur son territoire l'opération Me-go!

L'Océarium est un des sites pilotes sur la Presqu'Ile Guérandaise pour sensibiliser les visiteurs et récolter des mégots pour les recycler.

 

 

 

En savoir plus
RAIE aigle de mer juvenile
25/06/2021

Des naissances en nombre actuellement

Venez voir évoluer ces raies juvéniles.

Elles sont nées ce printemps dans le grand bassin des raies du Pacifique. Pour pouvoir les nourrir plusieurs fois par jour, les soigneurs les ont transférées dans la quarantaine tropicale pendant quelques mois. Elles sont a présent assez grandes pour évoluer dans le bassin nurserie du Lagon. 

Retrouvez en images leur transfert ici

Deux petits requins Chabot peuvent être aussi observés dans ce bassin. A la nurserie tropicales grandissent des petites Demoiselles (Poisson corallien) et seront visibles dans quelques mois.

 

 

En savoir plus
Pass Sanitaire Conseils
12/05/2021

Covid 19: Modalités de notre visite

  • L’Océarium du Croisic est un vaste site de visite permettant de maintenir la distanciation sociale requise,
  • Un protocole sanitaire précis est mis en place pour permettre la visite de la totalité de l’aquarium en évitant tout rassemblement et en garantissant la fluidité de la circulation,
  • La configuration et la superficie (1700m² et 250m² pour l’espace extérieur des manchots du Cap) permettent de circuler dans les allées en toute fluidité, même lors d’un pic d’affluence.

Des mesures sanitaires pour les visiteurs et les équipes de l’Océarium

21 juillet 2021:  le Pass sanitaire est obligatoire à partir de 18 ans. Merci de présenter une pièce d'identité et un QR Code en version papier ou numérique qui atteste:

  • Votre schéma vaccinal complet : Vaccins à 2 injections valide une semaine après la 2ème injection
  • Si vous n'êtes pas vacciné, vous pouvez présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h avec QR Code
  • Si vous avez déjà eu le covid, vous pouvez présenter un certificat  de  test positif  d'au moins 15 jours et de moins de 6 mois avec QR Code.

L’équipe de l’Océarium est heureuse de pouvoir vous accueillir à nouveau. Cependant, nous avons décidé d’instaurer des mesures indispensables pour assurer une visite répondant aux exigences et recommandations des autorités. 
Nous proposons aux visiteurs de privilégier l'achat et le paiement de tickets d’entrée sur notre Billetterie en ligne . En fonction de l’affluence, les détenteurs d’e-tickets ainsi que les abonnés Pass Océarium accèderont au parc par une voie dédiée, assurant une file d’attente moindre.

Pour l’achat de billets à notre accueil, nous encourageons le paiement par carte bancaire sans contact. Nos terminaux seront régulièrement désinfectés. 

Lors de la visite, le port du masque est obligatoire pour les adultes et conseillée pour les enfants à partir de 6 ans. Il faut respecter la distance de 2 mètre minimum entre chaque famille, respecter les marquages au sol rappelant les distances sociales, et se laver régulièrement les mains et appliquer de la solution hydro-alcoolique. Des distributeurs sontt disponibles à plusieurs points stratégiques le long du parcours de visite.
La désinfection des toilettes et des surfaces est effectuée régulièrement avec un produit désinfectant norme EN 14476.
Le prêt des poussettes et de fauteuils roulants n'est plus proposé.
Les vêtements, sacs et casques ne sont plus acceptés en dépôt à l’accueil.
Si besoin, des masques jetables et en tissu sont disponibles à la vente.

Merci de respecter le fléchage et d’appliquer les gestes barrières lors de votre visite à l’Océarium du Croisic.

Les équipes de l’Océarium sont munies de masques de protection. 

Une visite aménagée pour assurer la sécurité des visiteurs
Pour garantir la fluidité de la visite et éviter les regroupements de visiteurs en un même espace, les animations journalières sont suspendues pour le moment.

Une application de visite (français et anglais) est disponible pour le confort de la visite. Elle est téléchargeable en amont de votre venue et ne nécessite pas de réseau. Elle peut être utilisée comme audio-guide.

Retrouvez le protocole de visite de l'Océarium ici 

En savoir plus
Anaïs et Chloé
7/02/2021

Prolongation de notre fermeture

Nous pensions vous retrouver et nous avions préparé notre réouverture pour les vacances de Février. Mais nous devons maintenir pour le moment la fermeture de l’Océarium pour suivre les consignes gouvernementales.

En savoir plus
Voeux 2021
13/10/2020

Bonne année 2021!

Toute l'équipe de l'Océarium vous souhaite une bonne santé pour vous et vos proches en 2021. Que cette année vous apporte aussi le bonheur, le succès dans vos projets et l’accomplissement de vos rêves !

En savoir plus
Poissons clowns juveniles
13/10/2020

150 petits poissons-clowns à la nurserie de l'Océarium du Croisic

150 petits poissons-clowns à la nurserie tropicale de l’Océarium du Croisic

Agés de 6 mois à 1 an, près de 150 petits Poissons clowns tomates (Amphiprion frenatus) grandissent à présent dans le bassin nurserie du Lagon de l’Océarium.  Leurs parents pondent des centaines d’œufs tous les 15  jours. C’est le père qui est en charge de protéger et de nettoyer le nid. La mère éloigne les poissons les plus curieux et surtout surveille le père pour qu’il ne s’éloigne pas de leur progéniture ! Au 9ème jour, les œufs éclosent une heure après la tombée de la nuit. C’est à ce moment que les soigneurs récupèrent les larves. La métamorphose du stade larvaire en poisson  se fait aux alentours du 9ème jour. Leur livrée évolue aussi pendant la période juvénile puisque 1 bande blanche, puis 2 et enfin 3 bandes apparaissent sur leur corps. Lorsque les poissons clowns atteindront l’âge adulte, deux de ces bandes auront disparu et leurs corps seront de couleur rouge tomate.

Il existe près de 30 espèces de poissons-clowns dont 6 sont présentes à l’Océarium. Le grand public pense souvent que le poisson clown est fragile et doux. Ils sont plutôt dotés d’un caractère bien trempé et sont particulièrement combatifs.
Dans le bassin pouponnière de l’Océarium, ils évoluent avec une dizaine de petites raies nées cet été dans le grand bassin des raies du Pacifique ainsi que d’autres espèces juvéniles tropicales telles que deux petits requins Chabot.

Grâce aux échanges de savoir-faire entre les aquariums mis en place depuis quelques années, les soigneurs maitrisent la reproduction de plus en plus d’espèces.
Les aquariums français échangent régulièrement des animaux mais aussi des informations sur les protocoles de reproduction des espèces tropicales notamment. Des sessions de formation sont aussi organisées afin de former les équipes et d’échanger les données observées.
 

En savoir plus
Inès
8/10/2020

21 Octobre: Dédicaces du livre Inès à l'Océarium

Gwladys apporte ses pinceaux mercredi 21 Octobre à partir de 15h pour dédicacer ce beau livre: Inès à l'Océarium

Vincent et Gwladys sont les heureux parents de la petite Inès. Ils vivent en Presqu'île de Guérande et ont pris l'habitude d'amener Inès à l'Océarium depuis qu'elle a 2 ans. Devant l'émerveillement de leur fille à chaque visite, ils décident de lui créer un joli souvenir en racontant et en dessinant sa visite à l'Océarium. Edité à l'origine juste pour la famille, Nadine Auffret, Directrice de l'Océarium, a eu un véritable coup de cœur pour les magnifiques dessins colorés et l'histoire pleine de découvertes.

A voir: l'exposition des Aquarelles du livre 

Ce très joli livre est devenu une belle exposition à l'Océarium, elle se veut à la fois artistique et pédagogique. Elle vous invite à la découverte de l'Océarium comme vous ne l'avez jamais vu à travers les yeux d'une enfant. Un voyage tout en couleur au milieu des créatures marines et des aquarelles originales du livre réalisé par Gwladys. Venez découvrir les merveilleux dessins de ce livre sous un nouveau jour, une exposition envoûtante pour découvrir en famille le merveilleux monde marin qui peuple nos océans.

Et si vous n'avez pas encore le livre il est disponible à la vente à la boutique de l'Océarium à 12,50 euros.

 

 

En savoir plus
Raies juvéniles
7/10/2020

Les petites raies, nées cet été, sont dans la nurserie tropicale.

Venez observer les petites raies.

Elles sont nées cet été dans le grand bassin des raies du Pacifique. Pour pouvoir les nourrir plusieurs fois par jour, les soigneurs les ont transférées dans la quarantaine tropicale pendant quelques mois. Elles sont a présent assez grandes pour évoluer dans le bassin nurserie du Lagon.

Retrouvez en images leur transfert ici

 

En savoir plus
Bill François
20/09/2020

Ecouter la mer par Bill François

Écouter la mer 

Conférence inaugurale du Salon du Livre Plume d'Equinoxe au Croisic - Vendredi 2 Octobre à 19h

Et si l'on écoutait sous l'eau ? Lors de cette conférence pour toute la famille, nous allons tendre l'oreille aux multiples voix du monde sous-marin. Comment les animaux marins communiquent-ils, à quoi ressemblent leurs sons, et qu'ont-ils à nous dire ?

En prenant le temps d'écouter le chant des baleines comme celui des coquilles Saint-Jacques, nous découvrirons ensemble leurs histoires, des pets de hareng qui ont failli déclencher une guerre, à la complainte de la baleine solitaire...
Un moment d'échange, entre science, humour et poésie, pour s'émerveiller et apprendre à protéger nos voisins de sous les eaux… des voisins beaucoup moins lointains qu'on ne le croit, puisque certains de ces êtres extraordinaires sont parfois tout près de chez nous, en Bretagne ! 

La mer n’est pas le monde du silence, mais bien plutôt « le monde sans silence », « La mer est pleine de sons, plus encore que l’air où nous vivons. »

« Le saumon atlantique, depuis les eaux du Groenland, est capable de sentir l’odeur du ruisseau breton où il est né, de suivre ses effluves à la nage, et d’en retrouver l’embouchure. »
 « la langouste joue du violon, mais joue faux » 
 « Les poulpes sont classés parmi les animaux les plus intelligents qui peuplent notre planète, et possèdent probablement le record d’intelligence chez les invertébrés. »

« Les crevettes sont aussi de grandes bavardes. Elles communiquent principalement par des contacts entre leurs antennes. Antennes qui leur servent aussi à goûter et à écouter. Pour elles, l’audition, le goût et la parole se mélangent. »
Bizarre le homard, « Ses pattes poilues lui servent à goûter l’eau. Il urine par des antennes situées en dessous de ses yeux, et c’est sa manière de communiquer, sauf lorsqu’il préfère émettre des vrombissements sonores. »

« Les sardines détiennent l’art de l’éloquence la plus parfaite : d’un simple geste, tout est dit ; d’un simple regard, tout est entendu. Sans qu’il n’y ait besoin de chef d’orchestre ou d’ordres d’ensemble, par de simples interactions entre voisines, le banc tout entier s’auto-organise. Ainsi, des millions de sardines nagent, automatiquement alignées ou en quinconce, parfaitement synchronisées. »

« Une intelligence collective émerge de la somme des petites actions conjuguées de chaque sardine. C’est une fantastique forme de démocratie : sans avoir de chef ni de groupe dominant, sans recevoir d’ordres, toutes les sardines du banc s’accordent à nager ensemble, même lorsque leurs bancs mesurent plusieurs dizaines de kilomètres de long. »

En raison de la crise sanitaire du Covid-19, le nombre de places est limité. Le port du masque est obligatoire.

Bill François

est un scientifique, spécialiste des animaux marins et orateur. Passionné par le monde marin, de pêche et de plongée, il étudie la Physique à l'ENS puis se consacre à la recherche sur l'hydrodynamique. Le sujet de sa thèse : la mécanique des fluides appliquée à la nage des bancs de poissons. Pour se confronter à d’autres horizons, il s’inscrit en février 2019 à l’émission Le Grand Oral, diffusée sur France 2 et présentée par Laurent Ruquier, épreuve dont il est le grand vainqueur.

Et si l’on écoutait sous l’eau ? Drôle d’idée ? Pourtant, dans leur « monde du silence », les poissons parlent… et ils ont bien des choses à nous dire ! Dans son livre Eloquence de la sardine, paru chez Fayard et en cours de traduction en 17 langues, Bill François nous fait rencontrer les créatures aquatiques dans leur vie secrète. Il nous entraîne avec simplicité et humour à la rencontre des baleines musiciennes ou du cabillaud qui a découvert l’Amérique. Il donne la parole à la sardine comme au thon rouge, nous fait entendre la voix de l’hippocampe et le chant des coquilles Saint-Jacques.

À la lumière des méduses fluorescentes aux couleurs invisibles, ce livre est une plongée dans les profondeurs de la Science et de l’Histoire, où les légendes sont souvent plus crédibles que l’incroyable réalité. Mythes, anecdotes et découvertes scientifiques nagent de concert dans ce récit, immersion onirique pour s’émerveiller et respecter cet univers insoupçonné.
Vous ne verrez plus jamais de la même façon une sortie à la plage, votre sandwich thon-crudités ou un plateau de fruits de mer…

Éloquence de la sardine – Incroyables histoires du monde sous-marin (Fayard, 2019)

En savoir plus
Pieuvre ocearium
13/08/2020

La pieuvre, cet animal fascinant

A l’Océarium, les pieuvres de l’espace Atlantique ont toujours particulièrement fasciné les visiteurs.  Ce céphalopode, appelé aussi poulpe, possède un corps très particulier composé d’une grosse tête et de 8 tentacules.  Si l’un d’eux est sectionné, il peut repousser. Ses dons d’homochromie lui permettent de changer de couleur mais aussi l’apparence de sa peau en fonction de ses humeurs ou de son environnement. Il peut aussi faire preuve d’intelligence de façon surprenante puisqu’il est capable de déduire, de mémoriser et d’apprendre. Un exemple courant est celui de lui faire observer l’ouverture d’un bocal où on aura mis de la nourriture. Par la suite la pieuvre est capable ouvrir le bocal par elle-même.
L’espèce qui vit sur notre côte atlantique est le poulpe commun (Octopus vulgaris) dont la population a régulièrement augmenté ces dix dernières années. 

L’Océarium est partenaire de l’Université de Caen (Laboratoire Ethos) qui étudie actuellement les capacités cognitives des pieuvres.
L’objectif de cette étude est de savoir si les pieuvres ont la capacité de se remémorer un événement de leur passé ou d’imaginer leur futur. Pour cela une première expérience porte sur la mémoire épisodique : Est-ce que les poulpes savent ce qu’ils ont mangé, à quel endroit et depuis combien de temps ? C’est une capacité que l’on a déjà montré chez les seiches par exemple. Une autre expérience, elle, porte sur la planification : est-ce que les poulpes sont capables de mettre de la nourriture dans un endroit où ils savent qu’ils en manqueront ou dans un abri…

Lors des coupes du Monde de Football, il n’est pas rare de voir certains aquariums « demander » aux pieuvres les vainqueurs des matchs de la journée en plaçant de la nourriture sous les drapeaux des pays pour stimuler leurs déplacements. On imagine qu’avec cette étude comportementale, ces jeux de prémonition seront peut-être interprétés différemment.

 

label ANR bleu CMJNb

En savoir plus
Inès
14/07/2020

16 juillet: Dédicaces du livre Inès à l'Océarium

Après le livre de visite pour les enfants, venez découvrir l'exposition !

Vincent et Gwladys sont les heureux parents de la petite Inès. Ils vivent en Presqu'île de Guérande et ont pris l'habitude d'amener Inès à l'Océarium depuis qu'elle a 2 ans. Devant l'émerveillement de leur fille à chaque visite, ils décident de lui créer un joli souvenir en racontant et en dessinant sa visite à l'Océarium. Edité à l'origine juste pour la famille, Nadine Auffret, Directrice de l'Océarium, a eu un véritable coup de cœur pour les magnifiques dessins colorés et l'histoire pleine de découvertes.

Ce très joli livre devient une belle exposition à l'Océarium, elle se veut à la fois artistique et pédagogique. Elle vous invite à la découverte de l'Océarium comme vous ne l'avez jamais vu à travers les yeux d'une enfant. Un voyage tout en couleur au milieu des créatures marines et des aquarelles originales du livre réalisé par Gwladys. Venez découvrir les merveilleux dessins de ce livre sous un nouveau jour, une exposition envoûtante pour découvrir en famille le merveilleux monde marin qui peuple nos océans.

Et si vous n'avez pas encore le livre il est disponible à la vente à la boutique de l'Océarium à 12,50 euros.

Gwladys apporte ses pinceaux Jeudi 16 juillet à partir de 15h pour dédicacer ce beau livre.

 

En savoir plus
Roussettes Ocearium du Croisic
9/07/2020

Lâcher de Roussettes par  L’Océarium du Croisic 

Jeudi 9  juillet sur la plage du Castouillet au Croisic : 30 jeunes roussettes ont été relâchées dans l’Océan par l’équipe de l’Océarium 
Nées dans le tunnel de l’Océarium, 30 petites roussettes ont grandi l’hiver dernier dans la nurserie et sont désormais prêtes pour rejoindre leur océan d’origine. Les soigneurs ont procédé à ce lâcher le jeudi 9 juillet à 14h30. C’est une action exceptionnelle dans l’univers des aquariums. En effet les animaux juvéniles sont généralement transférés vers d’autres aquariums dans le cadre d’échanges Français ou européens. A l’Océarium, les pontes de roussettes ont été  très nombreuses en 2019  (plus de 60  individus)  et des échanges ont déjà été réalisés. Il a donc  été décidé de relâcher une trentaine de spécimens sur une plage de l’Atlantique. 

En octobre 2018, 30 petites raies brunettes ont rejoint l’Océan Atlantique.
Du fait d’un nombre particulièrement élevé en 2018 de naissances de raies brunettes, les soigneurs ont procédé à un tout premier lâcher de petites raies. A revoir ici. 

L’Océarium réalise aussi régulièrement des lâchers de homards juvéniles depuis plus de 37 ans.
Lorsque les années sont fructueuses pour les naissances de homards, les soigneurs de l’Océarium peuvent relâcher 30 à 60 juvéniles. Ils sont âgés de 3 à 15 mois. C’est un geste pour les générations futures et un moyen de sensibiliser les visiteurs de l’Océarium au respect et à la protection de notre environnement marin.

En savoir plus
Océan Catherine Vadon
13/12/2019

Dimanche 22 décembre : Catherine Vadon en dédicace 

Le dimanche 22 décembre, Catherine Vadon, éminente biologiste et amie de l’Océarium, vient à la rencontre de nos visiteurs à l’occasion de la sortie de son nouveau livre «OCEAN SAUVAGE». Deux conférences auront lieu à 15h30 et 16h30, elles seront suivies par des séances de dédicaces.

En savoir plus :

  • Qui est Catherine Vadon ? Elle est maître de conférences au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et docteur en océanographie. Elle a participé à plusieurs campagnes océanographiques dans le cadre de missions d’inventaire des faunes profondes (Nouvelle-Calédonie, Indonésie, Brésil...). Spécialisée en diffusion des connaissances et affectée à la Grande Galerie de l’Évolution, elle est commissaire scientifique d’expositions et autrice de plusieurs ouvrages sur le thème de l’Océan, destinés au grand public. Elle participe à des émissions de radio et de télévision. Passionnée de plongée sous-marine, elle pratique cette activité tant pour des collectes et des observations scientifiques qu’à titre de loisir.
  • Son nouveau livre "Océan Sauvage" : Des eaux littorales aux profondeurs abyssales, un voyage inédit à la rencontre de la vie sauvage de l’océan mondial dans toute sa diversité.

    L’océan mondial est immense. Il recouvre les trois quarts de la planète, et sa profondeur moyenne est de 3 600 m. Quant à son fond ultime, il se situe à 11 km sous la surface. C’est dans cet espace colossal que la vie est apparue, il y a plus de 3,8 milliards d’années. Un recensement mondial y a répertorié quelque 270 000 espèces, mais, grâce à l’exploration des grands fonds et du monde des minuscules, ce nombre pourrait passer à 1 à 2 millions, voire plus. Ajoutons que le cycle de vie de la plupart de ces espèces demeure une énigme, et que l’on connaît mieux la surface de Mars que le fond de l’océan.

    Des rivages aux ténèbres des abysses, du minuscule krill au gigantesque cachalot, la vie y est partout présente et d’une remarquable diversité, fruit de millions d’années d’évolution. Gigantesque machine thermique, l’océan joue un rôle majeur dans la régulation des échanges de chaleur et l’absorption du CO2 de l’atmosphère. On a longtemps pensé que, comme sur la terre ferme, la lumière solaire était le moteur essentiel de la vie, mais la découverte de l’insoupçonné bestiaire des sources volcaniques hydrothermales a bouleversé nos certitudes. Oui, la vie peut s’organiser et se développer sans lumière, qui plus est dans un environnement des plus toxiques !

    Le propos de ce beau livre est de nous faire découvrir cette remarquable biodiversité océanique au cours d’une longue et inédite plongée d’exploration, depuis le littoral jusqu’aux grandes profondeurs. Comment survivre quand on est petit plancton, ballotté par les eaux du large et sans aucun abri pour se cacher ? Comment un poisson peut-il résister aux pressions formidables qui s’exercent à 5 000 ou 6 000 m de profondeur ? Comment trouver sa nourriture et communiquer quand on vit dans le noir éternel des grandes plaines abyssales ? Voilà quelques-unes des questions passionnantes auxquelles répond cet ouvrage superbement illustré.

 

Éditeur : Glénat 
Collection / Série : Beaux livres Nature
Prix de vente au public (TTC) : 39,50 €

En savoir plus

 1 2 > >>