Un homard rare

François Grandjean, mareyeur observateur, présent sur les meilleurs marchés de la Presqu’île – poissonnerie Chez Patrick – a été surpris de voir un homard d’une couleur peu commune sur son étal. De ce fait, il a eu la bonne idée d’en faire don à l’Océarium.

Une histoire de pigment

Brun, bleu, orange ou jaune, la couleur des homards s'explique par la présence de pigments. La carapace des homards contient un pigment orangé, de la famille des caroténoïdes. Chez le homard, il interagit avec une protéine, la crustacyanine, de couleur bleue. De façon simplifiée, si suite à une anomalie génétique, il y a plus de crustacyanine, alors le homard est bleu vif alors que s'il n'y a un manque de crustacyanine, l'animal sera plus orangé, voire jaune, allant même jusqu'à certains spécimens albinos donc blancs, ce qui est là encore plus extraordinaire.

Un phénomène rare

Il faut savoir que ces homards bleus ou jaune ont perdu leur couleur brune qui leur sert de camouflage contre les prédateurs qui sont sur nos côtes principalement les congres. Or, les pêcheurs se plaignent de la raréfaction des congres. Le manque de prédateurs pourrait aussi être une des raisons du fait que l'on trouve plus de homards bleus ou jaunes.

La spécialité de l’Océarium ? L’élevage de homard

Tout avait commencé, il y a 40 ans, avec la découverte fortuite d'un petit homard de 2 cm qui s'était glissé dans le filtre d'un aquarium. Moïse, car tel fut son nom de baptême, avait réussi la performance de se développer sans les paramètres logiquement indispensables à sa croissance ! Il nous incita à en savoir davantage sur le plus réputé des crustacés qu'est le homard breton ; il est plutôt d'un caractère belliqueux et bagarreur, c'est pourquoi il est préférable de l'élever seul ou bien de lui baguer les pinces afin d'éviter qu'il ne se mutile. Moïse vécu plus d'une quinzaine d'années. Depuis cette époque, grâce à une méthode bien rodée, plusieurs dizaines de homards sont élevés, chaque année, à l'aquarium du Croisic. Et ce n'est pas chose simple lorsque l'on sait que, dans les océans, sur plusieurs milliers de larves que comporte une ponte, seulement 2 ou 3 spécimens arrivent à l'âge adulte.